A vous la parole: Réflexion sur un Plan de Circulation

Le conseil municipal a commencé à travailler sur  un nouveau plan de circulation interne, dans Saint-Jean-Pied-de-Port, afin de rendre la circulation la plus fluide et la moins accidentogène possibles. Nous en profiterons pour rendre les trottoirs aux normes.

IMG_7541

Il n’est pas possible d’attendre une future déviation de Saint-jean-Pied-de-Port pour mettre en place des mesures concrètes. Sécurité des écoles, circulation devant le cinéma, gestion des bus, circulation avenue Renaud et rue du 11 novembre, accès au marché couvert, organisation de la place Floquet nous sont spontanément apparus comme des points à améliorer.

Des spécialistes de l’Equipement (DDTM) ont été sollicités et ont mené une expertise des problèmes de voirie dans Saint-Jean-pied-de-Port. Nous avons pu échanger avec eux et les pistes de réflexion devront être validées, dans un premier temps, sur le plan technique par le Conseil Général. Il sera temps alors de prendre les meilleures décisions pour notre commune.

Nous souhaitons ici connaître le ressenti des Saint-Jeannais qui circulent dans Saint-Jean-Pied-de-Port, à pied, en vélo, en voiture,  tout au long de l’année. Quelles sont les difficultés de circulation  que vous avez l’habitude de rencontrer? Quels sont les endroits que vous trouvez dangereux pour les piétons, les 2 roues ou les automobiles? Quels sont les emplacements de stationnement qui posent problème?

Nous sommes de la même façon à l’écoute de vos propositions pour rendre la circulation plus facile, plus sûre pour tous les utilisateurs.

Alors, à vos claviers!

32 réflexions au sujet de « A vous la parole: Réflexion sur un Plan de Circulation »

  1. La mairie a organisé une réunion le 19 septembre pour que chacun puisse s’exprimer sur l’aménagement – provisoire – du quartier Avenue Renaud-gare-rond point du jai alai, mis en sens unique pour les voitures depuis décembre 2016.
    Il ressort de cette réunion que les personnes présentes sont plutôt satisfaites, et d’accord pour conserver ce sens de circulation, sous réserve bien sûr que les aménagements définitifs puissent être programmés par la commune afin de supprimer les points noirs qui ont été évoqués: supprimer la vitesse excessive, améliorer la zone la poste/école, faciliter la circulation des piétons, améliorer la visibilité en sortant de la rue Sainte eulalie, etc.
    Le représentant du Département a aussi rappelé que c’est aux véhicules à 4 roues de préserver les usagers plus vulnérables, à savoir d’abord les piétons, puis les vélos. C’est bien de se le rappeler, lorsqu’on prend le volant…
    Les chances de survie d’un piéton en collision avec une voiture roulant à 50km/h est de 20% lorsqu’elles sont de 90% face à une voiture roulant à 30 km/h.

  2. Une journée de la mobilité durable a été organisée samedi 22 septembre 2017 à Banca. Une table ronde a eu lieu, avec des reportages très intéressants sur le train, la navette Arrossa – Baigorri – Banca – Aldudes -Urepel, etc. et avec notamment la participation des élus de l’agglomération Pays basque en charge du sujet, et du syndicat des mobilités, nouveau nom qui donne une idée de la position de l’agglo au sujet des transports.
    Aménagement urbain en lien avec les déplacements pour contribuer à renforcer les commerces de proximité, et le dynamisme des centre bourgs, encourager la multimodalité, voiture/piéton, train/navette, …
    Un exemple à saint Jean pied de port où nombre d’entre nous cherche à être au plus près de la boutique, quitte à laisser la voiture en double file: un passage dans le rempart depuis le parking en bord de Nive, à l’entrée de la ville, pour ne plus marcher sur la route, un cheminement piéton depuis le parking des Fauvettes pour rejoindre ce nouveau passage ou rejoindre le haut de la rue d’Espagne, encourageraient ils chacun d’entre nous et aussi les touristes, à poser la voiture avant de passer les remparts, car ils sauraient être sur un cheminement piétonnier accessible et sécurisé ? Est ce que c’est faisable ? Si oui, est ce que cela contribuerait à apaiser la circulation automobile (moins de largeur de route, mais aussi suppression des piétons en danger sur le bord de route, et moins de voitures à circuler pour parcourir 300 m) ?
    La question n’est plus d’être au plus près mais de circuler à pied facilement.

  3. Une réunion publique est organisée par la commune de St Jean Pied de Port le 11 septembre à 19h pour faire le bilan de l’aménagement rue du 11 novembre-rue Ste Eulalie-Av Renaud. C’est une très bonne idée (le changement apporté, mais aussi la réunion) !
    Mais attention, les questions risquent de fuser sur les aménagements qui seront apportés s’il est décidé de conserver le changement, mais aussi sur les trottoirs en général, la qualité du revêtement (en vélo la chaussée à la suite de la pose du réseau de chaleur est dangereuse, mais pas là seulement !), les cheminements pour poussettes, personnes se déplaçant avec difficulté, ou en fauteuil roulant, etc. le respect des vitesses 30, etc. un peu partout sur la commune !

  4. Le cheminement des piétons à travers les rails …
    Depuis plus d’un siècle, des générations de piétons traversent le domaine de la SNCF par les voies ferrées, entre la gare et le garage du train, y trouvant là, un raccourci bien commode pour rejoindre la gare bien sûr, mais aussi le centre de Garazi ou plus récemment le centre commercial Jara qui poursuit sa croissance, et cela à partir d’Ispoure ou des lotissements Salicarte et COL.
    Je conçois bien volontiers que nous empruntons un domaine privé, mais jusqu’à ces derniers mois, il était de notoriété publique que tout un chacun traversait cette zone avec la bienveillante tolérance de la compagnie, mais à leurs risques et périls. C’est ainsi qu’il a souvent fallu passer sous les wagons stationnés sur voie de stockage, nous tâchant au passage avec le cambouis du système d’accroche des wagons.
    Il nous a aussi fallu affronter le passage cadenassé du portail d’accès au quai, badigeonné de graisse par un chef de gare trop zélé qui n’a d’ailleurs pas laissé de bon souvenir, pas plus qu’il n’aura refroidi par sa vile action, le passage en ces lieux.
    Aujourd’hui, nous avons droit à de nombreux panneaux d’interdiction de traversée, qui sont vandalisés régulièrement (ce que nous ne cautionnons pas évidemment), mais qui nous rendent contrevenants puisque nous n’avons pas cessé de braver cet interdit antinomique avec le passage laissé dans le talus réalisé lors des travaux de réfection des voies.
    La rumeur circule sur la probabilité de l’installation d’une clôture de la zone propriété de la SNCF, ce qui constituerait une ghettoïsation de Salicarte pour reprendre l’expression de M. Jean-Bernard Lhosmot, lorsqu’il avait été proposé le contournement de Garazi par cette zone.
    N’aurait-il pas été plus efficace de se mettre autour d’une table avec les différentes parties (SNCF, communes de Garazi et d’Ispoure), afin de réaliser un aménagement entre les voies, genre de piste en béton ou enrobé, et passage des voies par un système qu’utilise la Compagnie de chemin de fer pour la sécurité de ses agents, pour maintenir ce passage séculaire en évitant les chutes éventuelles des piétons, car je suppose que ces panneaux d’interdiction ne sont là que pour ôter toute responsabilité de la compagnie face à des personnes qui pourraient se blesser, puis rechercher un responsable.
    Les communes de Garazi et d’Ispoure pourraient participer aux frais de cet aménagement. Qu’en pensez-vous ?

    1. Je suis d’accord avec jean-baptiste, en aménageant ce passage cela permet à des personnes âgées de raccourcir leur parcours
      et comme nous sommes en fin de ligne, je pense qu’il n’y a pas grand danger à traverser le voix de chemin de fer pour aller à la pharmacie par exemple.

  5. Passée la découverte, voici quelques questions que je vous pose:
    – Comment faire respecter la zone 30, notamment celle entre le rond point du Jai alai et la rue Sainte Eulalie, là où les voitures, camions, bétaillères, coupent le carrefour ? (par comparaison, les autres zones 30 de Saint Jean Pied de Port sont respectées essentiellement par les voitures des autoécoles)
    – Y aura t il des aménagements, des ralentisseurs ?
    – Y aura t il des restrictions de stationnement, par exemple à proximité du cinéma pour améliorer les croisements ?
    – Est il prévu de refaire les routes, au moins le tronçon situé depuis le haut de l’avenue Renaud jusqu’au carrefour avec la rue Sainte Eulalie ? Les vélos y laissent des rayons, ou zigzaguent.
    – Envisagez vous de faire des bateaux pour les passages piétons, et de mettre à niveau les tampons de regard des réseaux enterrés: à force de mettre du goudron autour, ils deviennent des pièges.
    Peut être y a t il un programme d’entretien défini pour l’année que je ne connais pas.

  6. Le nouveau plan de circulation va être mis en place le 19 décembre dans le quartier Gare-Avenue Renaud-Rue Sainte Eulalie ! C’est une très bonne nouvelle. Sens uniques, zones 30, rond point à la gare: l’information a été distribuée dans les boîtes aux lettres aujourd’hui. Rien de mieux qu’un petit changement pour qu’on repense notre façon de circuler !

  7. Il y a 1 an jour pour jour, était lancé la réflexion sur un plan de circulation
    J’ai relu tous les commentaires de ce blog. Sans vouloir faire une synthèse complète, en voici les idées qui reviennent le plus souvent :
    – sens de circulation unique des rues Renaud, 11 novembre et Ste Eulalie
    – gestion du stationnement des rues Renaud et Ste Eulalie
    – rond point de la place Floquet avec priorité à gauche
    – sécurisation du tronçon du carrefour Taillapalde – carrefour du trinquet
    – passages piétons surélevés (rue Renaud, rue Ste Eulalie, gare, école, cinéma…)
    – voies cyclables réservées
    – abaissement des trottoirs aux carrefours
    – zone 30 km/h sur tout le centre ville, du rond point du Jai Alai au carrefour d’Arnéguy

    Après une année, je pense que tous ces avis ont été entendus. N’est-il pas temps de donner de faire un point sur la situation ? Donner un second souffle à cette réflexion me paraît intéressant, et simplement citoyen.

  8. Repenser le plan de circulation est une chose, celui du stationnement une autre.
    On ne peut maintenir 2 files de stationnement sur l’avenue renaud et penser y créer une voie cyclable ( vélos + piétons).
    Pour autant, laisser comme c’est le cas actuel à tout le monde le droit de stationner n’importe comment, en double file, sur les lignes jaunes , le foutoir complet; c’est un manque complet de cohérence et de responsabilité. On ne peut plus circuler sans risque d’accident.
    Pourquoi ne pas rendre aux flics la gestion du stationnement à St jean avec bien évidemment des PV automatiques qu’une visite au maire ne saurait faire sauter.
    Pourquoi ne pas créer un immense parking rue Ste Eulalie, avec un accès centre ville rapide par le petit chemin élargi, pourquoi ne pas rendre payant tout le stationnement entre les remparts et au centre ville, et avec disque de stationnement dans l’environnement immédiat, cela disciplinerait les utilisateurs et les obligerait à se garer à 100 m de leurs lieux de stationnements actuels.
    Toutes les villes le font ( par exemple au le crotoy il n’existe pas de stationnement gratuit à moins de 2 kms du centre ville) , pourquoi St jean Pied de Port .
    Je suis sûr qu’avec un stationnement payant,cela financerait un emploi municipal ou autre pour faire un peu de discipline.

  9. moi qui pratique en vélo les rues de Garazi quotidiennement, je me rends compte de l’état de délabrement avancé des chaussées du centre ville… un seul exemple : la portion de l’avenue Renaud allant de la place Ch. de Gaulle jusqu’à la Poste ; cette portion illustre l’état général des chaussées . Je ne compte plus le nombre de rayons cassés sur mon vélo. Quant aux trottoirs, c’est très bien de les refaire mais n’y a t’il pas obligation de faire des « bateaux » à chaque intersection de rue ? cela faciliterait grandement l’accessibilité pour les fauteuils roulants, poussettes, personnes à mobilité réduite….

    1. Je trouve très judicieux de travailler sur l’amélioration de la circulation douce à Garazi. Je suggère de réaliser très rapidement les quelques aménagements ou réparation de trottoirs qui permettraient aux personnes en fauteuil d’aller de leur maison de retraite au centre ville! Actuellement il est difficile et dangereux de pousser un fauteuil roulant entre Luro et le centre ville. Je pense qu’une coopération minimale avec Ispoure pourrait améliorer en particulier l’arrivée sur la route venant de st jean le vieux avant la traversée du Laurhibar. A cet endroit le trottoir est défoncé et on est quasi obligé de descendre sur la route dans une portion sans visibilité et une vitesse encore élevée des véhicules

    2. Bonjour, j’habite dans la rue de la Citadelle, je suis d’accord en bonne citoyenne respectueuse de mettre a la rigueur le disque de stationnement en place, en revanche, il est hors de question de payer le stationnement, en tant que proprietaire je donne ma contribution avec les Taxes. Si vous appliquez cela, le centre historique va se desertifier, je ne pense pas que ce soit le but. Il faut absolument que les riverains gardent un avantage par rapport aux touristes de passage.

  10. Qui va a pied aime être éclairé. Pas toute la nuit ! Mais par exemple aller sereinement a pied ou en vélo jusqu’au dojo-école de musique-stade a 17:00 l’hiver à l’heure de pointe des voitures et bus allant a une vitesse soutenue est pour l’instant illusoire.
    Pas d’éclairage devant les préfabriqués Pas de barrière de protection quand les jeunes sortent des prefa Pas d’éclairage sur le dernier tronçon (a quoi sont destines les fourreaux qui ont été posés quand la route a été refaite il y a une dizaine d’années ?) ni pour descendre au stade.
    Autre exemple: les jeunes qui vont au college la citadelle par le bus sont déposés au pied des escaliers. Or l’itinéraire n’est pas éclairé. Celui ci est également emprunté par des personnes se baladant ou visitant. De même ceux qui auront choisi de monter a pied depuis le jai Alai n’ont pas d’éclairage (escaliers cimetière et sous les remparts, et passage piéton).

  11. Les piétons sont autant des personnes adultes, que des familles, des personnes ayant des difficultés a se déplacer, ponctuellement ou de façon permanente, des familles avec poussettes, des groupes d’enfants, etc. Bref tout ce qui pourra être fait pour faciliter le déplacement des personnes a pied rendra la vie plus agréable a tous. C’est ce qui pourra guider la réflexion de nos élus.
    Pourquoi ne pas organiser des virées piétonnes avec les habitants des quartiers, pour échanger en marchant sur le sujet. Les difficultés ou les bonnes idées pourront devenir des évidences.
    Et parfois, des aménagement peu coûteux peuvent se révéler très efficaces.
    Claire

  12. Empruntant régulièrement cette rue du 11 novembre, je la trouve dangereuse par que, lorsque les places de stationnement sont utilisées, elle demeure étroite notamment près de l’auto école (rupture d’axe) , et lorsqu’on qu’elle aboutit à la place de la Gare ( intersection avec rue Renaud).

    Ne serait -il pas possible de supprimer ces places de stationnement dans ces secteurs (4 places coté auto-ecole, et 2 places avant l’intersection de de la rue Renaud).
    Ne faudrait-il se poser aussi la question: qui utilise ce stationnement ? car le soir et le week end , il n’y a personne , ce qui me laisse à penser que ce ne sont pas des riverains, mettre la zone à disque ( 1h30 max ) ou à arrêt dépo ( 15 mn) .

      1. ce sont des endroits relativement étroits dangereux car on n’a pas de visibilité.

        Les gens peuvent stationner ailleurs ( au jaï Alaï par exemple). D’où l’intérêt de savoir qui s’y gare et pourquoi ils se placent là.
        Je suis très conscient qu’il manque des places de parking rive droite de la Nive, et que la mairie devrait voir si elle peut en construire ailleurs, mais je pense que ceux qui vont par exemple à la piscine peuvent faire quelques dizaines ou centaines de mètres à pied par exemple.

  13. le 20/02/2015 , je laissais déjà un commentaire sur la circulation rue du 11 novembre.
    Ce qui devait arriver, arriva :
    -1er carton dans notre rue ; une personne s’est garée, a ouvert la portière, qui lui a été franchement bien abîmée par une voiture qui venait à vive allure depuis la piscine….(heureusement la personne n’était pas encore sortie de sa voiture…..)
    Les camions qui se rendent à l’abattoir, les bus qui se rendent à la gare vont trop vite… mais c’est la même « chanson » pour les autres rues, bien qu’elles soient délimitées à 30 km/heure.
    Il est urgent de ne pas attendre un gros pépin….
    Bien sûr, les décisions sont toujours difficiles à prendre et ne feront jamais l’unanimité…

    1. trop de vitesse en ville dans la grande rue comme dans les rues adjacentes.

      une solution : des ralentisseurs à TOUS les passages piétons.

      traversant plusieurs fois par jour à pied, il faut se jeter sous les voitures pour traverser sur un passage piétons(particulièrement celles immatriculées 64…) les vacanciers sont plus timides (pas tous…)

      et la rue de la gare… a fond (même les gendarmes sans giro…)

      Bon voila, faudra t il un accident ?

      merci d’avoir des réponses.

  14. Bonjour,
    Les personnes à mobilité réduites ne sont pas en mesure actuellement de circuler librement dans la ville de Saint Jean Pied de port. Seul l’accès à la mairie a été réfléchie pour les personnes en fauteuil (ouverture coulissante des portes). Mais pour y arriver…Véritable chemin du combattant, rempli d’obstacle (trottoir sur élevé, marche). Il est grand temps que la mairie réfléchisse à l’adaptation de ses trottoirs et autres infrastructures qui pourraient permettre aux personne handicapées de vivre normalement. (Actuellement très peu de personnes en fauteuil ose s’aventurer à saint jean, et les plus courageux circulent sur le bord de la chaussée, franchement j’ai honte!) . D’ailleurs la loi 2005 a été rédigé pour donner davantage de droit et d liberté aux personnes handicapées. Tous les organismes publics doivent impérativement appliquer cette loi. A quand à Saint jean Pied de Port?
    maider

    1. Je m’aligne sur les commentaires précédents concernant les accès pour les personnes à mobilité réduites et les cyclistes. Cette seconde catégorie d’usagers est de plus en plus nombreuse parmi les habitants de Garazi et les touristes, le cyclotourisme étant très prisé. Il faut aussi penser aux nombreux enfants, collégiens et lycéens qui fréquentent Garazi . Les parents hésitent à les laisser se déplacer à vélo compte-tenu du manque d’aménagements adaptés, aggravé par le comportement irrespectueux de nombreux automobilistes. Certaines zones 30 pourraient également être transformées en « zones de rencontre », accessibles sans danger à tous les usagers…

    2. Tout à fait en accord avec ce problème pour les personnes en fauteuil et autre, j’ajoute que bien que les portes coulissantes soient une bonne chose, il reste la marche d’entrée entre autre choses.

  15. Bonjour,

    Le carrefour de la route de Caro est dangereux en redescendant du collège . Il y a une mauvaise visibilité des véhicules venant de la droite. De plus, le soir en montant vers le collège, les bus ne laissent pas la priorité aux véhicules qui montent (là où les remparts rétrécissent la route),alors même que le carrefour en bas est bouché; du coup cela créé un encombrement.

    Sur la route menant à Uhart Cize, bien que les gendarmes soient présents, le 50 km/h n’est pas suffisamment respecté, et les passages pour piétons non plus.

    Devant l’école communale, on ne peut se croiser dans la Rue Renaud avec les voitures garées de 2 côtés. Aux heures de rentrées et/ou de sorties d’école cette rue est très dangereuses avec des enfants.

    Bonne réflexion pour améliorer la plan de circulation 😉

  16. je confirme que l’association AVENIR GB a réalisé une enquête à l’occasion des pavés garaztars pour recueillir les impressions des usagers cyclistes et les points à améliorer. Si vous avez perdu ce document , on peut essayer de le retrouver de notre côté (nous l’avons, merci!)
    pour les cyclistes, il manque des équipements pour garer les vélos comme le dit claire. Faire du vélo avec des enfants à st jean est assez stressant et ne donne pas envie de les laisser partir en vélo seul, du coup on y va en voiture du coup il y a plus de circulation et ainsi de suite. Je pense que ce plan de circulation doit être pensé dans l’optique d’un partage de la chaussée réel entre usagers. Les voitures ,bien sur, mais qui doivent être fortement incitées à ralentir ce qui à mon avis n’est pas suffisant actuellement . Les cyclistes en créant peut être certains itinéraires vélo plus sécurisés entre les différents pôles de la ville. les piétons avec des trottoirs pouvant accueillir personnes à mobilité réduite et poussettes.
    concernant les voitures, la création d’un sens unique limiterait les engorgements des carrefours du xilintxa et de l’avenue renaud avec la rue ste eulalie.

  17. En vélo: il manque des supports pour les garer, exemple gare, au pied de l’office du tourisme, entrées de rue piétonne, marche couvert, école, etc. Certaines routes sont mauvaises : tronçon cinéma, tronçon boulangeries sarzabal-LABEAK, le rond point de la gare-vitesse, d’une manière générale la vitesse excessive et les camions rendent la circulation en vélo dangereuse pour l’apprentissage des jeunes.
    L’association avenir GB avait réalisé un questionnaire en 2013 sur la question de la circulation des vélos a St jean pied de port. Le reprendre peut être intéressant. Il me semble qu’il avait été transmis a la mairie.
    Enfin, il sera important de relier la réflexion de St jean sur le vélo aux axes de circulation vers les communes les plus proches.

  18. Il est indéniable que le principal problème est le franchissement de la nive qui concentre l’ensemble du trafic en un seul point.
    Un deuxième pont permettrait un délestage nord sud du trafic local. De nombreux futés empruntent déjà le pont de Bidartia pour éviter le bouchons l’été.
    Un ouvrage provisoire, même de petit gabarit, en attendant une éventuelle déviation, pourrait drainer la circulation via Ispoure, le chemin d’ugange ou la gare.
    La mise en place de sens uniques (avenue renaud notamment) semble logique.
    Une généralisation de la zone trente au centre ville avec passages piétons surélevés pouvant servir de ralentisseurs permettrait une meilleure sécurité pour ces derniers mais surtout aux véhicules débouchant de l’avenue Renaud ou de la route de Caro de pouvoir s’engager sur l’axe principal plus facilement et en toute sécurité.
    Problème récurrent, les piétons qui traversent anarchiquement et stoppent la circulation tous les trois véhicules. Quand on sait le temps qu’il faut a une voiture coincée en quinzième position pour démarrer…… Il en vient derrière.
    Autre point a étudier avant catastrophe: le carrefour de la route de Caro, la citadelle et Taillapalde. Les parents accompagnant leurs enfants au collège passent de plus en plus par la madeleine pour éviter le carrefour du bas. Traverser la route a cet endroit devient presque un jeu de roulette russe en raison de la vitesse des véhicules surtout les deux roues qui descendent beaucoup trop vite sans aucune visibilité. Une simple signalisation rappelant que la vitesse est limitée a cinquante pourrait s’avérer utile….
    Ce dernier point ne fait pas partie de l’objet du bloc mais me semble assez important pour être signalé.
    Enfin dernière chose, mettre en place une signalisation informant les automobilistes locaux que les réglementations mises en place ne pas seulement destinées aux touristes, notamment en matière de stationnement.

  19. Je suis partisan d’une limitation à 30 à l’heure de la rue du 11 novembre, car avec son stationnement latéral, certaines portions sont étroites et on ne peut s’y croiser sinon au pas.

    Un problème de stationnement à régler (aux heures de sorties des écoles) se trouve en bout de la rue de la poste entre l’école, la poste et la boulangerie. Un parking à créer serait souhaitable coté rue d’Ugange et St Eulalie avec une modification de la sortie de l’école sur ce coté là ( bien sûr en aménageant un passage piéton matérialisé, des dos d’âne, voire un feu si nécessaire et une limitation à 30 à l’heure sur ce secteur.

    Remarque subsidiaire : à St Jean les ronds-points sont priorité à droite, dans les villes c’est plutôt priorité à gauche (en fait priorité à celui qui dégage et non à celui qui entre). Pourrait-on envisager le changement de priorité du rond-point place floquet?

  20. Habitante de la rue du 11 novembre, j’ai pu rencontrer le maire et plusieurs conseillers municipaux afin de lui parler de la sécurité dans notre rue.
    En effet, depuis l’ouverture au fond de la gare, la circulation a été multipliée par 2 ou 3 ; ce qui est normal. mais, les gens vont très vite…. nous sommes plusieurs à avoir eu vraiment peur des accidents (bien sûr évités mais jusqu’à quand….).
    donc à voir si il est possible de sécuriser la rue en faisant tout pour que les automobilistes et camions (qui vont à l’abattoir ….) cars (qui vont à la gare) aillent moins vite.
    Il est urgent de faire vite !!!!!
    – mettre d’abord la rue à 30 kms /heure
    –  » des feux pour indiquer la vitesse effectuée
    –  » des gendarmes « des vrais » au rond point , c’est dissuasif aussi….

    Quant au plan de circulation qui est à l’étude en ce moment, il serait bien souhaitable que la circulation soit répartie équitablement entre les rues du 11 novembre, la rue renaud et la rue ste eulalie, en mettant un sens unique. que ce ne soit pas toujours les mêmes…..

  21. Bonjour 🙂
    Le StJeannais ne sait pas s’arrêter au passage piéton et ne respecte jamais la limitation de vitesse qui est de 30.
    La route de St Michel qui est près d’une école , est considérée par ce dernier comme un boulevard périphérique !!
    Faudrait-il alors, que vous envisagiez des feux tricolores ou des ralentiseurs pour la sécurité de vos habitants ?

  22. l’avenue Renaud qui passe devant le cinéma et le crédit agricole n’est pas facilement praticable en deux roues.
    La chaussé a une tranché rebouché et cela est dangereux car en vélo ou en scooter les roues ont tendances à se mettre dans le creux et donc de nous dévier de la voie.
    La rue du 11 novembre devrait être en sens unique car nous ne pouvons pas nous croiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*