Le projet d’entretien des trois Eaux reporté

Les Communes de Saint-Jean-Pied-de-Port, Uhart-Cize et Ispoure ont souhaité s’associer pour entretenir le secteur des trois Eaux et ont missionné le bureau d’étude SCE pour les accompagner.

En effet, en cet endroit, les Communes envisageaient de procéder conjointement à des aménagements réguliers afin de minimiser l’impact des crues récurrentes

Le programme d’intervention pour favoriser l’écoulement de l’eau consiste en :

  • L’enlèvement d’embâcles
  • La scarification des atterrissements
  • La dévégétalisation

©PierreCarton_Garazi_13_BD

Le contenu de ce programme a été négocié avec la Police de l’Eaux suite à une réunion sur site qui a permis de constater les enjeux et les procédés à mettre en œuvre.

Ce programme d’entretien étant susceptible d’avoir une incidence sur les milieux aquatiques, il est soumis, au titre de la loi sur l’Eau, à déclaration. Ce dossier règlementaire a été réalisé par SCE, approuvé par les communes maîtres d’ouvrage et adressé le 14 septembre dernier aux services de l’Etat, les mêmes qui avaient été associés à l’élaboration du programme.

A partir de là, ce qui aurait dû être une simple formalité administrative s’est transformé en parcours à obstacles chronométré, puisqu’on ne peut intervenir dans la rivière que du 15 mars au 15 novembre.

Rien n’a été épargné : demande de justification de l’intérêt général, demande d’autorisation diverses, engagement des communes à ne pas demander de participation financière aux riverains, contradictions des avis… A ce jour, nous n’avons toujours pas l’autorisation d’intervenir.
Il est regrettable que pour de simples travaux d’entretien que l’on souhaite réitérer tous les ans, d’une durée d’une semaine par an, on ne trouve ni soutien, ni accompagnement mais inertie et bureaucratie.

La lutte contre les inondations exige plusieurs niveaux d’intervention (écoulement des eaux, zone d’expansion, protection des habitations…), souvent relevant du bon sens. Soyez assurés que nous poursuivrons notre démarche et vous tiendrons informés dans les meilleurs délais de la suite donnée à ce dossier, prioritaire entre tous.

Une réflexion au sujet de « Le projet d’entretien des trois Eaux reporté »

  1. La protection de la nature est devenue une priorité au détriment de celle des populations. Entre réglementations nationales ou européennes toute initiative pour entreprendre des travaux de sécurisation relève du parcours du combattant. Vous ajoutez à cela des « cheffaillons » de service plus ou moins zélés mais surtout désireux d’assumer leur autorité qui se renvoient la balle et vous vous retrouvez à Rolland Garros. Le problème est que le ramasseur de balles est toujours le demandeur du projet qui n’à d’autre solution que de la remettre sur le court……
    Si ces travaux doivent être renouvelés tous les ans il y a des soucis à se faire….
    C’est bien d’informer vos administrés de cette situation ubuesque mais que pouvons nous y faire? Essayez de trouver un média régional pour exposer ces problèmes , mettre en évidence les incohérences et mauvaises volontés et vous verrez que chaque partie prenante se sentira concernée pour ne plus être le vilain petit canard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*